IRM en jeu



Bonjour à tous.


Je voudrais aujourd’hui vous montrer un appareil génial que j’ai découvert vendredi à l’hôpital du Kremlin Bicêtre (94), amenant ma fille pour des examens, dont une IRM cérébrale.


Elle avait déjà passé une IRM médullaire un peu avant ses 3 ans, et arrivant tout juste dans notre famille à l’époque et sortant d’un contexte politique très difficile dans son pays d’origine, elle avait encore très peur des gros engins, des gros bruits …. et avait donc été endormie pour le faire.


Là, je m’attendais à ce qu’elle ait à nouveau peur, d’autant que je ne pouvais pas rentrer dans la salle avec elle. Les parents y sont admis, mais en raison d’une broche sur la colonne, les salles d’IRM me sont strictement interdites. Et quel ne fut pas mon étonnement quand, avant de l’emmener, la personne du service lui a proposé (ainsi qu’à moi) de venir dans une petite salle à côté de la salle d’attente. Là, se trouvait un drôle d’engin aux allures de fusée spatiale, tout plein de couleurs, et avec un petit écran sur la façade.


Il s’agissait de « l’IRM en jeu » …. C’est fait comme la vraie machine, avec une petite table coulissante sur laquelle on fait allonger l’enfant et que l’on coulisse ensuite dans l’engin. Un petit dessin animé défile sur un écran juste au-dessus de sa tête, qui l’amène à fixer son attention. Et puis, en étant prévenu (à chaque étape), l’engin est déclenché, et imite les bruits du vrai. Tout est expliqué, le fait que parfois les bruits s’arrêtent et que parfois ils reprennent plus fort (et que c’est là que la « photo » est prise). Bien-sûr, on explique qu’il ne faut pas bouger du tout.


Pendant la séquence de fonctionnement, un autre écran défile, que vous apercevez sur la photo, comme une barre de défilement de chargement sur un ordinateur. Lorsque la séquence est finie, cette barre se transforme en une succession de petits traits verts et rouges. Si la quasi totalité des traits est verte, c’est que l’enfant n’a pas bougé. On le considère donc comme a priori capable d’aller dans la vraie machine sans angoisse majeure.


C’est donc la décision qui a été prise pour ma fille. Et après avoir juste dit un « j’ai peur » que j’ai entendu à son entrée dans la salle, tout s’est impeccablement bien passé. Pas besoin d’être endormie. IRM passé sans souci du 1er coup. De plus, ils lui ont mis un casque sur les oreilles avec une histoire racontée dedans, à son choix. Ils ont aussi fait attention à prendre des séquences plus silencieuses.


Alors voilà comment tout examen médical devrait se passer de nos jours pou un enfant. Quand un enfant comprend ce que l’on va faire, et qu’en plus il s’agit d’un examen non douloureux, 90% du travail d’acceptation est fait. Quand en plus, l’enfant est si bien accompagné par le personnel (la dame est restée vers elle tout du long et lui a parlé aussi tout le temps), alors l’enfant ressort avec le sourire et les médecins ont les éléments dont ils ont besoin.


Tenez bon, et demandez TOUJOURS comment va se passer l’examen que votre enfant doit passer. Parlez lui en, expliquez-lui. Cela soulage bien des choses …. même si parfois cela ne suffit pas (ma fille a refusé l’électromyogramme), mais si déjà une étape supplémentaire se passe sans angoisse, alors c’est déjà une grande victoire. Et surtout, félicitez bien votre enfant, car si cela s’est bien passé, c’est avant tout parce qu’il a beaucoup pris sur lui ….


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents